Naviguer "Militaire"

Afficher 181-200 de 385 résultats
Article

In Flanders Fields en musique

« In Flanders Fields ». Dans diverses mises en musique, ce poème est devenu un élément traditionnel des cérémonies du Jour du Souvenir commémorant ceux qui sont décédés lors de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918 et lors de conflits subséquents.

Article

Incendie de Washington

Malgré la forte présence navale des Britanniques dans la région, les Américains font peu d'efforts pour protéger Washington. En effet, le secrétaire américain de la Guerre, John Armstrong, est convaincu que la cible des Britanniques est Baltimore.

Article

Infanterie

Parfois surnommée « reine des batailles », l’infanterie est la branche de l’armée qui fournit ses premiers combattants, appelés fantassins. La principale responsabilité de ceux-ci est de se rapprocher de l’ennemi et de le détruire. Bien qu’ils soient entraînés, armés et équipés pour combattre à pied, les fantassins sont habituellement transportés sur le champ de bataille par d’autres moyens. Les fantassins peuvent aussi être spécialisés, par exemple en infanterie légère, mécanisée, héliportée ou aéroportée. Les caractéristiques de l’infanterie sont la mobilité, la puissance de feu, la flexibilité, les communications et la vulnérabilité (à l’action ennemie). Les fantassins sont entraînés pour utiliser une variété d’armes individuelles ou collectives et travaillent avec les équipes interarmes de reconnaissance, de blindés, d’artillerie, de défense aérienne, de génie, d’aviation tactique et d’autres spécialistes de combat. Depuis l’Antiquité, l’infanterie a toujours représenté le plus important contingent des armées, à l’exception de la période féodale, où la cavalerie dominait. Au Canada, l’infanterie a toujours été le plus grand élément de l’armée.

Article

Infirmières militaires du Service de santé de l’Armée canadienne

Plus de 2 800 infirmières civiles formées se sont enrôlées dans l’Armée canadienne durant la Première Guerre mondiale, devenant les premières femmes de l’époque moderne à servir comme officiers brevetés dans l’armée. En tant que membres du Service de santé de l’Armée canadienne (SSAC), les infirmières militaires soignaient et prenaient soin des soldats blessés, et ce, aussi bien à l’étranger qu’au pays. Cinquante-trois d’entre elles sont décédées de maladie ou du fait de l’ennemi.

Article

Ingénieurs militaires

Les ingénieurs militaires sont des soldats entraînés spécifiquement pour appliquer les principes du génie et de la technologie en temps de guerre. Leur titre de « sapeur » fait référence à leur tâche qui est de miner et de creuser des tranchées.

Article

John Norton et la guerre de 1812

Le Canada est un pays tellement grand que son histoire se noie parfois dans sa géographie. L’histoire des peuples autochtones en est un exemple frappant. Ces peuples ont su préserver leur passé riche et ancien, mais leur histoire atteint rarement un public plus large, même lorsqu’elle nous concerne tous.

Article

Joseph Aaron « Joe » Friedman (Source primaire)

Joseph Aaron « Joe » Friedman était un mitrailleur de queue d'origine roumain et juif de l’Aviation royale canadienne, s’engageant quand il avait 17 ans. Friedman a participé dans les bombardements en tapis avant qu’il soit abattu et envoyé à un camp de prisonniers de guerre en Allemagne. Écoutez Friedman qui décrit ses expériences dans l’Aviation et qui discute de la controverse des bombardements en tapis.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Jour de Paardeberg

C’est à l’occasion de la bataille de Paardeberg que, pour la première fois dans l’histoire du Canada, des hommes portant l’uniforme canadien combattent au sein d’une unité canadienne dans une guerre outre-mer. Cette bataille est également à l’origine du premier jour du Souvenir au Canada : à partir de 1900 et jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale, les Canadiens se sont réunis, non pas le 11 novembre, mais le 27 février — le jour de Paardeberg —, pour honorer les fils du pays morts au combat et les réalisations du Canada en Afrique du Sud.

Article

Jules Blais (Source primaire)

Jules Blais a servi sur le NCSM Sea Cliff pour accompagner des navires marchands durant la Deuxième Guerre mondiale. Il était présent au naufrage du U-877 en décembre 1944. Blais décrit le sauvetage des survivants des eaux glaciales avant de les habiller et les ranger à bord du bateau. Écoutez Blais qui décrit son service naval et ses interactions avec les prisonniers de guerre allemands.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Kangaroo (transport blindé)

Le Kangaroo est le surnom donné à une série de véhicules militaires de transport conçus par l’armée canadienne en 1944, dans le contexte de la bataille de Normandie. (Voir Deuxième Guerre mondiale.) Il s’agit d’une version modifiée de véhicules blindés tels que le M7 (Priest), le char d’assaut Ram et le char d’assaut Sherman. Des composantes importantes de ces véhicules, comme leur tourelle, sont retirées. Ils peuvent ainsi être utilisés pour transporter des soldats d'infanterie à l'abri des tirs ennemis.

Article

Koje-Do

L’île de Koje-Do (aujourd’hui Geojedo) est située à 40 km au sud-ouest de Busan, en Corée du Sud. Pendant la Guerre de Corée, les États-Unis y opéraient un camp de prisonniers de guerre.

Article

L'Acte de Québec, 1774 (résumé en langage simple)

En 1759, les Français sont vaincus par les Britanniques sur les plaines d’Abraham. Peu après, l’Angleterre prend le contrôle de Québec (voir aussi Conquête de la Nouvelle-France.) L’Acte de Québec est promulgué en 1774 dans le but d’obtenir la loyauté des Français vivant dans la province de Québec. L’Acte a des conséquences déterminantes pour l’Empire britannique en Amérique du Nord. Il est une des causes directes de la Révolution américaine.

(Cet article est un résumé en langage simple de l’Acte de Québec (1774). Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, veuillez consulter notre article complet : Acte de Québec (1774).)

Article

L’Initiative Elsie pour la participation des femmes aux opérations de paix

L’Initiative Elsie pour la participation des femmes aux opérations de paix est un projet multilatéral d’origine canadienne visant à intégrer davantage les femmes dans les opérations de paix. Nommée d’après Elsie MacGill, ingénieure et pionnière des droits des femmes, l’initiative est intégrée à la Politique étrangère féministe du Canada et fait partie de l’engagement d’Affaires mondiales Canada à l’égard du Programme mondial sur les femmes, la paix et la sécurité des Nations Unies (voir Le Canada et le maintien de la paix). 

Article

La bataille d'Ogdensburg

 Prescott, situé à 112 kilomètres en aval de Kingston, est un important point de transbordement où les navires marchands échangent leur cargaison avec les bateaux en provenance de Montréal. Ogdensburg (New York) se trouve sur la rive opposée.

Article

La bataille de Baltimore

À la suite de l'occupation de Washington par les Britanniques en août, Cochrane décide de se rendre à Baltimore (Maryland), troisième ville en importance aux États-Unis. Cette dernière constitue aussi un important centre industriel et de transbordement.

Article

La bataille de Courcelette

La bataille de Courcelette, ou bataille de Flers-Courcelette, ayant eu lieu du 15 au 22 septembre 1916, fait partie de l’offensive de la Somme pendant la Première Guerre mondiale. La bataille de Courcelette a fait des milliers de victimes sur le champ de bataille, mais a aussi marqué le début d’une nouvelle logique en matière de tactique militaire qui a permis de surmonter l’obstacle des tranchées et remporter la guerre. Le char d’assaut et la tactique du barrage roulant d’artillerie ont été utilisés pour la première fois pendant la bataille de Courcelette.