Naviguer "Militaire"

Afficher 241-260 de 394 résultats
Article

Le jour J et la bataille de Normandie

La bataille de Normandie de 1944, du débarquement du jour J, le 6 juin, à l’encerclement de l’armée allemande à Falaise, le 21 août, est l’un des événements décisifs de la Deuxième Guerre mondiale et la scène de certains des plus grands exploits militaires du Canada. Les marins, soldats et aviateurs canadiens ont joué un rôle de premier ordre dans l’invasion de la Normandie par les Alliés, aussi appelée opération Overlord, qui sonnait le début d’une sanglante mission pour libérer l’Europe de l’Ouest de l’occupation nazie. Près de 150 000 troupes alliées atterrissent ou sont parachutées dans la zone d’invasion au jour J, dont 14 000 Canadiens à Juno Beach. La Marine royale canadienne contribue à hauteur de 110 navires et 10 000 soldats, et l’ARC fournit 15 escadrons de chasseurs et de chasseurs-bombardiers pendant l’assaut. Le nombre de victimes alliées pendant le jour J s’élève à plus de 10 000, y compris 1 074 Canadiens. De ce nombre, 359 sont tués. À la fin de la bataille de Normandie, les Alliés accusent des pertes de 209 000 soldats, dont 18 700 Canadiens. Plus de 5 000 soldats canadiens décèdent.

Article

Le Newfoundland Regiment à Beaumont-Hamel

Le 1erjuillet 1916, pendant la Première Guerre mondiale, les Forces alliées lancent une offensive majeure en France. Cependant, l’ouverture de la bataille de la Somme devient l’un des jours les plus meurtriers de l’histoire militaire moderne. Au village de Beaumont-Hamel, le Newfoundland Regiment (Régiment de Terre-Neuve) subit des pertes catastrophiques. En effet, plus de 80 % des soldats qui prennent part à la bataille sont tués ou blessés. En un seul matin, le régiment subit environ 700 pertes, dont plus de 300 morts.

Article

Le Royal Flying Corps

Pendant la Première Guerre mondiale, plus de 5000pilotes canadiens ont servi dans le Royal Flying Corps (RFC). Le RFC a été formé le 13avril1912 pour répondre aux besoins de la Grande-Bretagne, qui désirait augmenter sa présence militaire dans le domaine de l’aviation, alors en expansion. En avril1918, le RFC a fusionné avec le Royal Naval Air Service (RNAS) pour former la Royal Air Force (RAF). Pendant la guerre, un programme de formation du RFC/de la RAF au Canada a formé environ 10500pilotes, mécaniciens et aviateurs de l’armée de l’air.

Article

Légion royale canadienne

La Légion royale canadienne est un organisme national à but non lucratif au service des anciens combattants canadiens et de leurs familles, chargé également de défendre leur cause auprès du gouvernement. Elle est bien connue pour la vente de coquelicots à l’automne et l’organisation des cérémonies du jour du Souvenir à l’échelle du pays. Depuis plusieurs décennies, la Légion voit le nombre de ses membres décliner, en grande partie à cause de la mort de la génération ayant combattu pendant la Deuxième Guerre mondiale et la guerre de Corée.

Article

Leliefontein

Durant la GUERRE DES BOERS, 90 officiers et soldats des Royal Canadian Dragoons ont l'ordre de couvrir la retraite d'une colonne d'infanterie britannique attaquée par plusieurs centaines de cavaliers Boers près de la ferme de Leliefontein, dans l'Est du Transvaal.

Article

Leo, the Royal Cadet

Leo, the Royal Cadet. Opéra « militaire » canadien en quatre actes, composé à Kingston, Ont. Le livret est de George Frederick Cameron (1854-85) et la musique pour choeur, 16 voix solistes et orchestre, d'Oscar Ferdinand Telgmann.

Article

Les « Van Doos » et la Grande Guerre

​À titre de seule unité combattante dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC) dont la langue officielle est le français, le 22e bataillon d’infanterie (canadien français), communément appelé les « Van Doos » (de la prononciation à l’anglaise de « vingt-deux »), fait l’objet d’une surveillance plus étroite que la plupart des unités canadiennes lors de la Première Guerre mondiale.

Article

Les Guerres

The Wars (1977; tr. Guerres, 2018) est un roman de Timothy Findley qui décrit la destruction mentale et physique d’un jeune soldat canadien durant la Première Guerre mondiale. Il a remporté le Prix littéraire du Gouverneur général pour œuvre de fiction en anglais et il est considéré par beaucoup comme un des meilleurs romans historiques canadiens portant sur la guerre. On l’a décrit comme « un des plus remarquables romans de guerre jamais publiés » et « le plus brillant roman historique jamais écrit par un Canadien ». Le Globe and Mail considère Guerres comme « le meilleur roman canadien portant sur la Première Guerre mondiale ».

Article

Les mines terrestres

Les mines terrestres, employées dans les zones de conflit pour barrer le passage sont des engins remplis d'explosifs. Habituellement cachés ou enfouis sous terre, ces dispositifs mutilent et tuent, même les personnes innocentes qui les ont fait exploser par inadvertance.