Naviguer "Militaire"

Afficher 261-280 de 394 résultats
Article

Les prix Nobel et le Canada

Chaque année, on décerne les prix Nobel pour souligner les réalisations ayant rendu de grands services à l’humanité. Les prix sont parmi les plus hautes distinctions internationales, et sont remis dans six catégories : physique, chimie, physiologie ou médecine, littérature, paix et économie. C’est la fondation Nobel qui administre les prix, tandis que les prix eux-mêmes sont remis par des institutions suédoises et norvégiennes. Dix-huit Canadiens ont remporté des prix Nobel, sans compter les Canadiens de naissance qui ont abandonné leur citoyenneté et les membres d’organisations lauréates du prix Nobel de la paix.

Article

Les Sino-Canadiens de la Force 136

La Force 136 est une division du service britannique Special Operations Executive (SOE; Direction des opérations spéciales) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ses missions secrètes, basées dans l’Asie du Sud-Est occupée par les Japonais, visent à soutenir et à entraîner les mouvements de résistance locaux pour saboter les voies de ravitaillement et l’équipement des Japonais. Bien que la Force 136 recrute principalement des Asiatiques du Sud-Est, elle mobilise également environ 150 Sino-Canadiens, desquels on s’attend à ce qu’ils se fondent dans la population locale et parlent la langue commuane. Plus tôt au cours de la guerre, plusieurs de ces hommes avaient offert leurs services au Canada, mais avaient été refusés dans l’armée ou encore enrôlés, puis mis de côté. La Force 136 devient ainsi une occasion pour les Sino-Canadiens de prouver leur courage, leurs habiletés et, surtout, leur loyauté envers le Canada.

Éditorial

Les soldats canadiens et la libération des Pays-Bas

Dans les derniers mois de la Deuxième Guerre mondiale, les Canadiens ont eu pour tâche de libérer les Pays-Bas de l’occupation nazie. En avril 1945, la  Première Armée canadienne a commencé par les régions au nord et à l’ouest des Pays-Bas, où beaucoup souffraient des pénuries de nourriture et de carburant dans ce que l’on surnomme l’« hiver de la faim ». Plus de 1000 militaires canadiens sont morts en service lors de ces derniers efforts pour libérer la nation. Les Néerlandais ont accueilli leurs libérateurs canadiens avec joie et gratitude et continuent d’honorer leur sacrifice aujourd’hui.

Article

Lieu historique national du Canada de la Bataille-des-Hauteurs-de-Queenston

Le lieu historique national de la Bataille-des-Hauteurs-de-Queenston commémore une bataille qui s'est déroulée le 13 octobre 1812, lorsque l'armée britannique et la milice canadienne, appuyées de leurs alliés des Premières nations, ont repoussé une invasion de l'armée américaine sur l'escarpement du Niagara, lequel surplombe le village de Queenston.

Article

Ligue navale du Canada

La Ligue navale du Canada est une organisation bénévole fondée en 1918 en vertu d'une charte fédérale et dont les origines remontent aux filiales de la Ligue navale de l'Empire britannique établies au Canada à partir de 1895.

Article

Loi des élections en temps de guerre

La Loi des élections en temps de guerre de 1917 accorde le droit de vote aux femmes ayant dans leur parenté des soldats canadiens servant à l’étranger durant la Première Guerre mondiale. Elle prive aussi du droit de vote de nombreux Canadiens ayant immigré de pays « ennemis ». La Loi est adoptée par le gouvernement conservateur du premier ministre Robert Borden dans un effort de gagner des voix lors de l’élection de 1917. Elle finit toutefois par coûter aux conservateurs le soutien de certains groupes pour les années à venir. En effet, la Loi a un héritage controversé. Elle a accordé à de nombreuses femmes le droit de vote, mais elle a également légitimé de nombreux sentiments anti-immigrants par la loi.

Article

Loi du Service Militaire

La Loi du Service Militaire de 1917 est entrée en vigueur le 29 août 1917. Cette loi politiquement explosive et controversée a divisé amèrement le pays selon les lignes franco-anglaises. Elle soumettait tous les citoyens masculins de 20 à 45 ans à la conscription pour le service militaire, jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. La valeur militaire de la Loi est discutable, mais ses conséquences politiques sont évidentes. Elle pousse le premier ministre Robert Borden à créer un gouvernement d’union et incite la plupart de ses partisans canadiens-français à rejoindre l’opposition.

Article

Loi du service naval

La Loi du service naval, adoptée par le gouvernement libéral de sir Wilfrid Laurier, a donné naissance à la Marine royale canadienne le 4 mai 1910. Avant cette loi, le Canada ne disposait pas de marine propre et s’en remettait à la Royal Navy britannique. Cette nouvelle initiative de défense était une réponse directe à la course aux armements navals entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne, dans les années précédant la Première Guerre mondiale, et à la panique de 1909 provoquée en Angleterre par l’expansion de la marine allemande. La Loi s’inscrivait dans une approche canadienne distincte existante, et ses principales dispositions sont restées en vigueur jusqu’en 1950. Craignant un engagement accru dans les affaires impériales, les nationalistes canadiens-français, menés par Henri Bourassa, se sont opposés férocement à la Loi du service naval.