Naviguer "Militaire"

Afficher 161-180 de 385 résultats
Article

Guelph in the First World War

Pendant la Première Guerre mondiale, Guelph, en Ontario, ressemble à toutes les petites villes canadiennes. De ses 16 000 habitants, plus de 5 610, soit environ un tiers de la population, se sont portés volontaires pour le service militaire, et 3 328 d’entre eux sont enrôlés. Aujourd’hui, le nom de 216 de ces soldats est commémoré sur le cénotaphe de la ville. Pendant que les militaires de Guelph se battent outre-mer, la guerre a un effet profond et durable sur la ville — une expérience qui donne un aperçu des conditions de guerre au Canada.

Article

Guerre d’Aroostook

La guerre d’Aroostook est une confrontation entre les autorités britanniques et celles de l’État du Maine sur le territoire contesté connu sous le nom de Madawaska. Durant les guerres napoléoniennes, la Grande-Bretagne manque cruellement de bois, et les forêts de pins de la région deviennent une importante ressource. Réclamé par le Maine et le Nouveau-Brunswick, Madawaska est un terreau fertile d’affrontements entre les deux parties. La guerre atteint son apogée en 1838-1839 quand le gouverneur du Maine, John Fairfield, envoie un groupe mené par Rufus McIntyre pour empêcher les « provinciaux » d’entrer sur le territoire que John Fairfield croit appartenir au Maine. Rufus McIntyre est capturé et accusé d’invasion de la colonie. Le conflit prend fin en 1842 avec le traité Webster-Ashburton qui divise le territoire avec le fleuve Saint-Jean pour frontière.

Article

Guerre de 1812

La guerre de 1812, qui a duré jusqu’en 1814, fait référence au conflit militaire qui a opposé les États-Unis à la Grande-Bretagne. Comme colonie britannique, le Canada a été entraîné dans la guerre de 1812 et envahi à maintes reprises par les Américains. La guerre a été menée dans le Haut-Canada, le Bas-Canada, dans la région des Grands Lacs et le long de la côte de l’Atlantique, ainsi qu’aux États-Unis. Le traité de Gand (1814), qui a mis fin à la guerre, consacre essentiellement le statu quo. Cependant, la guerre a su marquer le Canada. D’une part, elle a contribué à la montée du sentiment national, notamment parce que ce sont principalement les soldats civils qui ont repoussé l’envahisseur. D’autre part, elle a nui à la relation d’alliance entre les Canadiens et les Britanniques, et les Premières Nations, puisque ces dernières ont perdu non seulement de nombreux guerriers (dont le grand Tecumseh), mais également tout espoir d’arrêter la conquête américaine vers l’ouest. En outre, leur contribution a rapidement été oubliée par leurs alliés (voir Participation des Premières Nations et des Métis à la guerre de 1812).

Article

Guerre de 1812 (résumé en termes simples)

La guerre de 1812 a opposé la Grande-Bretagne et les États-Unis de 1812 à 1814. Elle s’est conclue par un retour à la case départ mais a eu des effets durables pour le Canada. Elle a garanti son indépendance des États-Unis et a fourni aux Canadiens leur première expérience d’action commune, contribuant à développer leur sentiment national.

(Cet article est un résumé en termes simples de la guerre de 1812. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, veuillez consulter notre article complet : Guerre de 1812.)

Article

Guerre de Corée

La guerre de Corée a éclaté le 25 juin 1950, lorsque les Forces armées de la Corée du Nord ont envahi la Corée du Sud. La phase de combat de la guerre a duré jusqu’à la signature d’un armistice, le 27 juillet 1953. Faisant partie d’une force des Nations Unies composée de 16 pays, 26 791 militaires canadiens ont servi pendant la guerre de Corée, durant la phase de combat, ainsi que par la suite en tant que gardiens de la paix. Les derniers soldats canadiens ont quitté la Corée en 1957. Après les deux guerres mondiales, la guerre de Corée demeure le troisième conflit outre-mer le plus sanglant du Canada, faisant 516 morts canadiens et plus de 1000 blessés. Au total, il est estimé que près de 3 millions de personnes sont décédées durant cette guerre. Plus de la moitié de ce nombre était des civils. À ce jour, les deux Corée demeurent techniquement en guerre. 

Article

Guerre de la succession d'Espagne

La guerre de la succession d’Espagne, qui se déroule de 1701 à 1714 (aussi appelée Queen Anne’s War en anglais) est un conflit généralisé européen qui s’étend à l’échelle mondiale pour inclure les colonies des principales puissances, dont les colonies françaises et anglaises en Amérique du Nord.

Article

Guerre de Sept Ans (résumé en langage simple)

La guerre de Sept Ans (1756-1763) a été la première guerre mondiale. En Amérique du Nord, la Grande-Bretagne et la France se sont combattues avec l’aide d’alliés autochtones. À la fin de la guerre, la France a concédé le Canada (Québec) et l’île Royale (Cap-Breton) à l’Angleterre, ainsi que d’autres territoires. C’est la raison pour laquelle le Canada est une monarchie britannique, mais possède trois peuples fondateurs: Français, Britanniques et Autochtones.

(Cet article est un résumé en langage simple de la guerre de Sept Ans. Si vous souhaitez approfondir le sujet, veuillez consulter notre article intégral, intitulé Guerre de Sept Ans.)

Article

Guerre du golfe Persique (1990-1991)

En 1991, le Canada s’est joint à une coalition militaire internationale afin d’affronter l’Irak à la suite de son invasion du Koweït. Le Canada a fourni des navires de guerre et des avions de chasse dans une campagne victorieuse pour la libération du Koweït. C’était la première fois que le Canada envoyait des femmes au combat, et c’était également la première fois depuis des décennies que les forces navales et aériennes canadiennes se soutenaient mutuellement dans une zone de guerre. Plus de 5100 militaires canadiens ont servi durant cette guerre, atteignant un maximum de 2700 militaires dans la région en même temps. Aucun membre des Forces armées canadiennes n’est mort durant ce conflit.

Article

Guerre du Viêt Nam

​La guerre du Viêt Nam était un conflit pendant la Guerre froide qui a opposé les forces communistes du Viêt Nam du Nord aux forces du Sud soutenues par les États-Unis. De manière officielle, le Canada a joué le rôle de pacificateur neutre, mais a secrètement soutenu l’effort américain au Viêt Nam.

Article

Hawker Hurricane

Le Hurricane de Hawker était un avion de combat des années 1930 et 1940, conçu par l’avionneur britannique Hawker Aircraft Ltd. Il a été l’un des principaux avions de combat utilisés pour la défense du Royaume‑Uni, au cours de la bataille d’Angleterre. Cet avion de chasse a joué un rôle central pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il équipait principalement la Royal Air Force, la Royal Navy, l’Aviation royale canadienne et l’armée de l’air soviétique. Entre 1937 et 1944, il a été produit en série, plus de 14 000 exemplaires ayant été fabriqués, au Royaume‑Uni et au Canada, dont 1 451 appareils à l’usine Canadian Car & Foundry, qui était située à Fort William (aujourd’hui Thunder Bay), en Ontario. Au Canada, on a produit des Hurricanes de 1938 à 1943, sous la supervision de Elsie MacGill, la première femme au Canada à avoir obtenu une maîtrise en ingénierie aéronautique. La rapidité avec laquelle l’avion de combat a été fabriqué lui a valu, au sein de la population, le surnom de « Queen of the Hurricanes ». Au plus fort de la production, l’usine Canadian Car & Foundry produisait 15 nouveaux avions, chaque semaine.

Article

Hindenburg, ligne

La ligne Hindenburg (Siegfried-Stellung) est un système de positions d'appui fortifiées et munies de tranchées s'étendant sur 80 km vers le sud-est, d'Arras à Soissons, en France, construit par les Allemands durant l'hiver 1916-1917.

Article

Histoire des Forces armées au Canada

Les Forces armées désignent les trois commandements d’armée, soit la force navale, la force terrestre et la force aérienne commandées par le gouvernement fédéral dans le but de défendre la sécurité du Canada, de protéger ses citoyens et de promouvoir ses intérêts stratégiques à domicile et à l’étranger. Les Forces armées ont beaucoup changé depuis l’époque coloniale, passant de petites milices locales aux forces militaires professionnelles que l’on connaît aujourd’hui.

Article

HMS Shannon

Le HMS Shannon est une frégate de 38 canons de la classe Leda, l'une des plus imposantes frégates construites spécifiquement pour prendre part aux ​Guerres napoléoniennes​.