Naviguer "Communautés et sociologie"

Afficher 1141-1160 de 1200 résultats
Article

Tribu des Uchucklesaht

La tribu des Uchucklesaht est une nation nuu-chah-nulth de l’ouest de la baie Barkley, sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Selon les registres de la tribu, celle-ci compterait 299 citoyens uchucklesaht, dont trois seulement vivent dans le village de Hilthatis.

Article

Tseshaht (Sheshaht)

Les Tseshaht (Ts’ishaa7ath ou Ć̓išaaʔatḥ; anciennement Sheshaht) forment une Première Nation nuu-chah-nulth qui habite la baie Barkley et l’inlet Alberni, sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. En semptembre 2018, le gouvernement fédéral compte 1 212 membres inscrits de la nation tseshaht, dont 728 vivaient en dehors de la réserve.

Article

Tsetsaut

Les Tsetsaut (aussi appelés Wetaɬ) sont un peuple déné qui vivait dans l’intérieur des terres, derrière les Tlingit (Łingít) sur la côte ouest de la Colombie-Britannique et dans le sud-est de l’Alaska. Hormis la tradition orale Nisga'a et les recherches linguistiques de l’anthropologue Franz Boas, qui a vécu parmi les Tsetsaut dans les années 1890, on sait peu de choses à leur sujet. Les Tsetsaut ont été décimés par la guerre et les maladies dans les années 1800, et ils n’étaient plus que 12 survivants à la fin du siècle. On a longtemps cru que le dernier Tsetsaut était mort en 1927 et que leur langue ancienne n’était plus parlée. Toutefois, en 2019, une trentaine de membres de la nation Tsetsaut/Skii km Lax Ha, en Colombie-Britannique, s’identifient comme des Tsetsaut.

Article

Tsimshians

« Tsimshians » (nom qui signifie « peuple de la rivière Skeena ») désigne habituellement les peuples autochtones de la côte nord-ouest du Pacifique qui parlent l’une des langues tsimshianes. D’après le recensement de 2016, 2 695 personnes s’identifient comme locuteurs d’une langue de la famille tsimshiane, la plus grande concentration (98,1 %) se trouvant en Colombie-Britannique. Un nombre de 5 910 personnes se disent d’ascendance tsimshiane.

Article

Tsuut’ina (Sarsis)

Les Tsuut’ina (Sarsis) sont un peuple des Premières Nations athabascanes (ou déné) dont la réserve borde les limites sud-ouest de Calgary, en Alberta. On croit que le nom « Sarsi » vient d’un mot de la langue des Siksikáí’powahsin (Pieds-noirs) et qu’il signifie audace et robustesse. Le peuple Sarsi s’appelle Tsuut’ina (également Tsuu T’ina et Tsúùt'ínà) qui se traduit littéralement par « beaucoup de gens » ou « tous ceux (de la Nation) ».

Article

Tupiq

Historiquement, les Inuits utilisaient une simple tente, appelée tupiq (au pluriel tupiit), lorsqu’ils voyageaient ou chassaient durant les mois d’été. De nos jours, le tupiq traditionnel est rarement utilisé (parce que des variations modernes l’ont largement remplacé), mais les Aînés et les communautés inuites s’efforcent de préserver le tupiq et d’autres traditions. (Voir aussi Histoire de l’architecture des Autochtones au Canada.)

Article

Tutchonis

Les fluctuations de la faune et le climat subarctique, caractérisé par des étés chauds et des hivers très froids, imposent un mode vie semi-nomade.

Article

Valle, Chicho

Chicho (Amador) Valle. Chef d'orchestre, chanteur, guitariste (Cienfuegos, Cuba, 2 juillet 1922 ou 1924, naturalisé canadien 1961 - Toronto, 14 octobre 1984). Pionnier et promoteur de la musique latino-amér.

Article

Veronica Foster

Veronica Foster Guerrette, symbole de la Deuxième Guerre mondiale, mannequin et chanteuse (née le 2 janvier 1922 à Montréal, au Québec; décédée le 4 mai 2000 à Toronto, en Ontario). Veronica Foster travaille à l’assemblage de mitraillettes Bren légères pour la John Inglis Company pendant la Deuxième Guerre mondiale. Elle figure sur des affiches de propagande qui encouragent les femmes à servir le Canada en travaillant dans des usines de munitions, devenant ainsi un symbole canadien représentant les travailleuses du secteur industriel. Après la guerre, elle est la chanteuse principale de l’orchestre de danse Mart Kenney and His Western Gentlemen.

Article

Verville, Alphonse

Alphonse Verville, plombier, dirigeant syndical et député (Côte-Saint-Paul [Montréal], 28 oct. 1864 -- Montréal, 20 juin 1930). Verville quitte Montréal à l'âge de 18 ans pour travailler à Chicago, où il devient membre de l'Union internationale des plombiers.

Article

Victor Eric Wong (Source primaire)

Victor Eric Wong était un membre de la Force 136, une division du service britannique Special Operations Executive (SOE; Direction des opérations spéciales) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a effectué de l’espionnage et du sabotage en Birmanie (aujourd’hui le Myanmar) pendant l’occupation japonaise. Lisez et écoutez à Wong expliquer comment il a subi la discrimination lors du recrutement et comment il a contribué au suffrage des Sino-Canadiens en 1947.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Vieux Croyants

Également appelés Vieux Ritualistes, les Vieux Croyants sont les descendants de membres conservateurs de l'Église orthodoxe russe qui ont refusé d'adhérer à une réforme imposée au milieu du XVIIe siècle par le patriarche Nikon.

Article

Vivienne Poy

Vivienne May Poy (née Lee), créatrice de mode, auteure, philanthrope, entrepreneure, sénatrice (née le 15 mai 1941 à Hong Kong). Vivienne Poy est une créatrice de mode, qui a fondé Vivienne Poy Mode en 1981. En 1998, elle est devenue la première Canadienne d’origine asiatique à être nommée au Sénat. Elle est une auteure accomplie et éditrice de récits et de biographies. Elle a aussi été gouverneure de l’Université McGill et chancelière de l’Université de Toronto, et elle a joué un rôle clé en fondant le Mois du patrimoine asiatique au Canada.

Article

Vladimir Orloff

Vladimir (Vadim) Orloff (Orlov), violoncelliste, professeur (né le 26 mai 1928 à Odessa, Ukraine; décédé le 1 avril 2019); naturalisé canadien 1977); premier prix (Cons. de Bucarest) 1947.

Article

Volontaires noirs durant la Première Guerre mondiale

L’archiviste Barbara M. Wilson analyse l’importance d’une lettre adressée à sir Sam Hughes par George Morton, un défenseur des droits civiques, originaire de Hamilton, en Ontario, qui exerçait le métier de coiffeur et de facteur. Dans sa lettre, datée du 7 septembre 1915, il demande au ministre de la Milice et de la Défense pourquoi les membres de la communauté noire ont été refoulés lorsqu’ils ont tenté de s’enrôler pour servir dans le Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale.