Naviguer "Personnes"

Afficher 61-80 de 9935 résultats
Article

Adaskin, Murray

Murray Adaskin. Compositeur, professeur, violoniste, chef d'orchestre (Toronto, 28 mars 1906 - Victoria, 6 mai 2002). LL.D. h.c. (Lethbridge) 1970, D.Mus. h.c. (Brandon) 1972, D.Mus. h.c. (Windsor) 1977, LL.D. h.c. (Saskatchewan) 1984, D.Mus. h.c. (Victoria) 1984.

Article

Addie Aylestock

Mabel Adeline (« Addie ») Aylestock, ministre du culte de l’Église épiscopale méthodiste britannique (née le 8 septembre 1909 à Glen Allan, Ontario; décédée le 25 juillet 1998 à Toronto). Première femme noire à être ordonnée au Canada, elle a contribué à organiser plusieurs communautés en Ontario, mais également au Québec (Montréal) et en Nouvelle-Écosse (Africville, Halifax).

Article

Addison, L.F

L.F. (Laidlaw Fletcher) Addison ou « Puff ». Chef de musique, contrebassiste, compositeur (Hamilton, Ontario, 4 juillet 1878 - 19 août 1949, Toronto). Il étudia le violon avec son père (euphonium solo du 13th Royal Regiment de Hamilton durant 46 ans) et W. Anderson, et la théorie avec Arthur W.

Article

Adelaide Hoodless

Adelaide Hoodless, née Hunter, réformatrice de l'éducation et fondatrice des Instituts féminins (St. George, Canada-Ouest, 26 févr. 1857 -- Toronto, 26 févr. 1910).

Article

Adélard Godbout

Joseph-Adélard Godbout, agronome, enseignant, chef du Parti libéral du Québec et premier ministre du Québec (né le 24 septembre 1892 à Saint-Éloi au Québec; décédé le 18 septembre 1956 à Montréal).

Article

Adélard-Joseph Boucher

Adélard-Joseph (François Arthur) Boucher. Éditeur, importateur, maître de chapelle, organiste, chef d'orchestre, compositeur, professeur et numismate (Maskinongé, près Trois-Rivières, Bas-Canada, 28 juin 1835 - Outremont, Québec, 16 novembre 1912).

Article

Adeney, Marcus

Marcus Adeney. Violoncelliste, écrivain, professeur (Londres, 1er juillet 1900, naturalisé canadien 1904; le 2 mars 1998 à Toronto). Enfant, il prit des cours de violon avec sa mère, professeure de musique et cousine de (sir) Walford Davies. Il étudia le violoncelle avec J.

Article

Adrien Arcand

Adrien Arcand, journaliste, démagogue et fasciste (Québec, v. 1899 -- Montréal, 1er août 1967). Disciple fanatique d'Adolf Hitler à la voix stridente, il publie plusieurs journaux en plus de fonder et de diriger une série de partis politiques d'extrême droite au Québec.

Article

Adrien Pouliot

Adrien Pouliot, ingénieur et mathématicien (Saint-Jean, Île d'Orléans, 4 janv. 1896-Québec, Qc, 1980). Après avoir complété son cours classique au Séminaire de Québec, il entre à l'École polytechnique de Montréal et obtient un baccalauréat ès sciences appliquées en 1915.

Article

Adrienne Clarkson

Adrienne Louise Clarkson, P.C., C.C., C.M.M., C.O.M., CD, 26e gouverneure générale du Canada de 1999 à 2005, personnalité de la télévision, journaliste, romancière, fonctionnaire et éditrice (née le 10 février 1939 à Hong Kong). En 1999, elle a été nommée 26e gouverneure générale par le premier ministre Jean Chrétien. Elle était la première personne de couleur, la première personne d’origine asiatique et la première personne sans expérience politique ou militaire nommée à la charge vice-royale. Sa nomination est venue couronner une carrière maintes fois primée dans la presse écrite et télédiffusée, où elle est connue surtout en tant qu’animatrice et journaliste de l’émission the fifth estate de CBC. Après son mandat de gouverneure générale, Adrienne Louise Clarkson et son mari, John Ralston Saul, ont lancé l’Institut pour la citoyenneté canadienne, un organisme qui a pour objectif d’accélérer l’intégration culturelle de nouveaux citoyens dans la société canadienne. Elle est l’auteure de deux romans et cinq essais.

Article

Affaire « personne »

L’affaire « personne » (l’affaire Edwards c. A.G. of Canada) est une décision constitutionnelle qui a établi le droit des femmes à être nommées au Sénat. L’affaire a été lancée par les Cinq femmes célèbres, un groupe de femmes activistes de renom. En 1928, la Cour suprême du Canada a statué que les femmes n’étaient pas des « personnes » selon les termes de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique (maintenant appelé Loi constitutionnelle de 1867). Par conséquent, elles ne pouvaient pas être nommées au Sénat. Cependant, le comité judiciaire du Conseil privé a infirmé la décision de la Cour le 18 octobre 1929. L’affaire « personne » a permis aux femmes de travailler en vue de changements à la fois à la Chambre des communes et au Sénat. Cela signifiait également qu’on ne pouvait plus refuser leurs droits aux femmes en se basant sur une interprétation étroite de la loi

Article

Affaire Bedard

R.c.Bedard (1971) a mis en cause l’article 12(1)(b) de la Loi sur les Indiens en ce qui a trait au droits des femmes autochtones ayant le statut d’Indiennes inscrites au Canada. L’appelante dans ce procès, Yvonne Bedard, a poursuivi le gouvernement fédéral devant les tribunaux après avoir perdu son statut d’Indienne inscrite à cause de son mariage avec un homme non autochtone. En 1973, devant la Cour suprême du Canada, la cause Bedard a été associée à P.G. c. Lavell, une autre cause liée à la discrimination sexuelle (voir Condition féminine) dans la Loi sur les Indiens. Bien qu’Yvonne Bedard ait perdu sa cause, celle-ci a inspiré d’autres batailles judiciaires concernant les droits de la femme et la Loi sur les Indiens, incluant Lovelacec.Canada(1981) (voir Sandra Lovelace Nicholas) et l’affaire Descheneaux (2015).

Article

Affaire Daniels

Le 14 avril 2016, la Cour suprême du Canada conclut dans l’affaire Daniels c. Canada que le gouvernement fédéral, et non les gouvernements provinciaux, détient la responsabilité de légiférer sur les questions relatives aux Métis et aux Indiens non inscrits. Dans un jugement unanime, la Cour confirme que les Métis et les Indiens non inscrits sont considérés comme des Indiens visés par l’article 91(24) de la Loi constitutionnelle de 1867, un article qui régit les pouvoirs législatifs exclusifs du gouvernement fédéral. La reconnaissance comme Indiens en vertu de cet article de la Constitution n’équivaut pas au statut d’Indien, qui est régi par la Loi sur les Indiens. Ainsi, le jugement n’octroie pas le statut d’Indien aux Métis et aux Indiens non inscrits. Cependant, cette décision pourrait susciter de nouveaux débats, de nouvelles négociations ou de possibles litiges avec le gouvernement fédéral relativement aux revendications territoriales et à l’accès à l’éducation, aux soins de santé et à d’autres services gouvernementaux.

Article

Affaire David Milgaard

David Milgaard est un jeune hippie sans attaches âgé de 16 ans lorsqu’il est accusé, en 1969, du meurtre à caractère sexuel de Gail Miller, une infirmière de Saskatoon. L’affaire Milgaard fera les gros titres dans tout le pays au cours des 23 années suivantes, devenant l’une des affaires de condamnation injustifiée les plus célèbres au Canada.

Cet article traite de thématiques délicates qui peuvent ne pas convenir à tous les publics. .

Article

Affaire David Spencer et Christine Lamont

En 1989, les Canadiens David Spencer et Christine Lamont sont jetés en prison pour l’enlèvement politique d’un riche homme d’affaires brésilien. Depuis leurs cellules de prison, ils clament leur innocence. Neuf ans plus tard, après avoir reconnu leur culpabilité, ils sont tous deux transférés dans des prisons canadiennes et libérés sur parole.