Naviguer "Personnes"

Afficher 81-100 de 9935 résultats
Article

Affaire de la Somalie

En 1992-1993, le Canada a contribué des forces militaires à l’UNITAF, une mission humanitaire des Nations Unies dans la nation africaine de la Somalie. En 1993, des soldats canadiens du Régiment aéroporté, aujourd’hui dissolu, torturent et tuent le jeune Somalien Shidane Arone. Ces actes violents scandalisent les Canadiens, portent un rude coup à la réputation internationale du pays et mènent à une enquête publique qui révèle de graves problèmes de leadership dans les hautes sphères des Forces armées canadiennes. Conséquemment, des réformes sont mises en place pour améliorer le professionnalisme du corps des officiers.

Cet article traite de thématiques délicates qui peuvent ne pas convenir à tous les publics.

 

Article

Affaire Dennis Oland

Le 19 décembre 2015, Dennis Oland a été reconnu coupable d’homicide au second degré pour le meurtre de son père Richard (Dick) Oland, battu à mort avec un objet contondant. Un an plus tard, la condamnation a été renversée en appel et on a ordonné la tenue d’un nouveau procès. Le premier procès a duré 65 jours, ce qui en fait le plus long de l’histoire du Nouveau-Brunswick. Il a attiré également l’attention de tout le pays, du fait de la violence du geste ainsi que de ce qu’il révélait de la réputée famille Oland, fondatrice de l’empire de la brasserie Moosehead. En 2019, à l’issue du nouveau procès, Dennis Oland a été reconnu non coupable de meurtre.

Article

Affaire du meurtre de Maggie Vail

En septembre 1869, à Saint John, au Nouveau-Brunswick, des cueilleurs de bleuets ont découvert les restes d’un adulte et d’un enfant cachés dans des buissons. Peu après, les corps ont été identifiés comme étant ceux de Sarah Margaret « Maggie » Vail et sa petite fille, Ella May. Plus tard, au cours du même mois, l’architecte John A. Munroe a été accusé du meurtre de Maggie Vail, avec qui il avait une relation. Bien que son avocat ait affirmé que John Munroe était incapable de commettre un meurtre, en raison de son éducation et de son niveau social (un des premiers exemples de défense par le « caractère »), il a été condamné en décembre 1869, puis exécuté en février 1870 après avoir reconnu dans une confession avoir accompli les meurtres.

Article

Affaire Finta (1993)

Dans sa première décision rendue dans l'affaire Finta relativement à des crimes de guerre, la Cour suprême du Canada permet qu'interviennent trois groupes d'intérêt, soit la Ligue des droits de la personne de B'Nai 'Brith Canada, le Congrès juif canadien et InterAmicus.

Article

Affaire Fred Christie (Christie c. York)

L’affaire Fred Christie (Christie c. York, 1939) est une décision rendue par la Cour suprême du Canada qui autorise les entreprises privées à faire preuve de discrimination sous le prétexte de la liberté du commerce. En juillet 1936, Fred Christie et deux amis se rendent à la taverne York du Forum de Montréal pour y boire une bière. Le personnel, cependant, refuse de les servir parce que Fred Christie est Noir. Fred Christie intente donc une poursuite contre la taverne, et l’affaire se rend éventuellement à la Cour suprême, qui juge que la taverne York a le droit de refuser de servir des clients sur la base de la race. L’affaire est emblématique d’une ère de racisme légalisé, tandis que ses faits démontrent les façons subtiles dont le racisme se déploie dans le Canada du début du 20e siècle.

Article

Affaire Gerald Stanley

Le 9 février 2018, Gerald Stanley, un fermier blanc de la Saskatchewan rurale, est acquitté du meurtre et de l’homicide involontaire de Colten Boushie, un homme cri de 22 ans. L’acquittement cause beaucoup de controverse, mais les poursuivants ne portent pas la décision en appel. La décision mène cependant le gouvernement de Justin Trudeau à abolir les récusations péremptoires, qui ont permis à l’équipe juridique de Gerald Stanley de rejeter cinq personnes autochtones du jury qui l’a acquitté, finalement formé entièrement de Blancs. En 2021, une enquête menée par un organisme civil de surveillance conclut que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) s’est montrée insensible et a fait preuve de discrimination raciale à l’endroit de la mère de Colten Boushie. Elle établit aussi que la police a effectué un mauvais traitement des preuves et des témoins. Une enquête du Globe and Mail révèle aussi que la GRC « a détruit des communications policières enregistrées la nuit où Colten Boushie est mort. »

Article

Affaire Guy Paul Morin

L’affaire Guy Paul Morin a été le deuxième cas majeur de condamnation injustifiée de l’ère moderne du système de justice pénale canadien. L’affaire résulte d’une suite d’erreurs officielles, comme les déclarations inexactes de témoins, la vision étroite des policiers, le cafouillage scientifique et la suppression d’éléments de preuve. Guy Paul Morin avait été acquitté du meurtre de Christine Jessop, âgée de 9 ans, en 1986, pour être ensuite reconnu coupable lors d’un nouveau procès en 1992. Il a été innocenté par preuve ADN en 1995 et a reçu 1,25 million de dollars en compensation. En 2020, les preuves ADN ont identifié Calvin Hoover, un ami de la famille Jessop mort en 2015, comme le véritable tueur.

Cet article traite de thématiques délicates qui peuvent ne pas convenir à tous les publics. 

Article

Affaire Powley

R. c. Powley est une affaire juridique traitant des droits de chasse des peuples métis du Canada. En 1993, l’Ontario poursuit Steve et Roddy Powley pour chasse illégale. Les Powley contestent alors l’accusation à leur encontre et affirment que les droits autochtones énoncés dans l’article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982 garantissent leur droit à la chasse en tant que Métis. L’affaire se termine en 2003 lorsque la Cour suprême du Canada décide que les Powley ont effectivement exercé leur droit de chasse métis. L’affaire Powley est à l’origine des critères déterminant si une personne peut profiter des droits légaux accordés aux Métis. Elle définit 10 conditions spécifiques, connues sous le nom de test Powley, qui s’appliquent aux communautés métisses de l’ensemble du Canada. L’affaire clarifie également que les Métis forment un peuple indépendant, distinct des peuples des Premières nations et des Inuits du Canada. Certains experts judiciaires avancent que l’affaire Powley pourrait entraîner l’élargissement des droits des peuples métis, y compris ceux ayant trait à la pêche et à la récolte, et potentiellement ceux concernant l’autonomie gouvernementale.

Article

Affaire Steven Truscott

En 1959, à 14 ans, Steven Truscott est condamné à tort d’avoir tué sa camarade de classe Lynne Harper, âgée de 12 ans. Ce n’est qu’une cinquantaine d’années plus tard qu’il a été enfin exonéré.

Article

Afua Cooper

Afua (Ava Pamela) Cooper, professeur, historienne, artiste de performance et poète (née le 8 novembre 1957 dans le district de Whithorn à Westmoreland, en Jamaïque). Elle est considérée comme l’une des pionnières de la poésie dub et parlée au Canada. Ses poèmes sont publiés dans une foule de journaux et anthologies à l’échelle régionale, nationale et internationale. Afua Cooper a aussi produit des disques de ses performances qui l’ont fait connaître de par le monde. En plus de sa carrière d’artiste, Afua Cooper s’illustre aussi comme historienne de renommée internationale. Elle enseigne l’histoire, les études culturelles caribéennes, l’étude des femmes et l’étude des Noirs aux universités Ryerson, York et Dalhousie, et à l’Université de Toronto.

Article

Agar, Carlyle Clare

En 1949, il transporte par air du matériel, de l'équipement et du personnel pour la construction du barrage à flanc de montagne du lac Palisade. En 1951, il répète son exploit pour la fonderie géante d'Aluminium Co. of Canada à Kitimat, en Colombie-Britannique.

Article

Aglaé

Aglaé (née Jocelyne Deslongchamps). Chanteuse, comédienne (L'Épiphanie, près Montréal, 13 mai 1933 - Montréal, 19 avril 1984). Elle débuta à l'âge de 16 ans dans des cabarets montréalais, notamment au Faisan doré, sous le nom de Josette France.

Article

Agnes Macphail

Agnes Campbell Macphail, politicienne, réformatrice (née le 24 mars 1890, à Proton Township, comté de Grey, en Ontario; décédée le 13 février 1954, à Toronto, en Ontario). Agnes Macphail a été la première femme élue à la Chambre des communes (1921-1940) et elle a été l’une des deux premières femmes élues à l’Assemblée législative de l’Ontario (1943-1945, 1948-1951). Elle a également été la première femme membre de la délégation canadienne auprès de la Société des Nations. Agnes Macphail a été membre fondatrice de la Co-operative Commonwealth Federation (précurseur du Nouveau Parti démocratique). Elle était une pacifiste reconnue et une défenseure de la réforme des prisons. En tant que membre de la législature de l’Ontario, elle a défendu la première loi de l’Ontario sur la parité salariale (1951).

Article

Agostini, Lucio

Lucio Agostini, chef d'orchestre, compositeur, arrangeur (Fano, Italie, 30 décembre 1913 - Markham, Ontario, 15 février 1996). Arrivé au Canada avec sa famille en 1915, Agostini étudie les bois avec son père, de même que le violoncelle, l'harmonie et la composition à Montréal.

Article

Agostini, Lucio

Lucio Agostini. Chef d'orchestre, compositeur, arrangeur (Fano, en Italie, 30 décembre 1913, naturalisé canadien en 1926, décès le 15 février 1996 à Toronto).

Article

Ahearn, Thomas

Riche dès 1900, il devient directeur de la Banque du Canada et d'autres institutions dominantes, et un éminent philanthrope.