Naviguer "Affaires et économie"

Afficher 701-720 de 745 résultats
Article

Taux de change

Le dollar devient l'unité monétaire officielle de la province du Canada le 1er janvier 1858 et la monnaie officielle du Canada après la Confédération.

Article

TC Énergie (auparavant TransCanada)

La société TC Énergie (auparavant TransCanada Corporation) est une entreprise de gaz naturel, de pétrole et de production d’électricité dont le siège social se trouve à Calgary, en Alberta. TC Énergie possède plus 92 600 km de gazoducs en Amérique du Nord et transporte plus de 25 % du gaz naturel consommé sur le continent. Elle exploite aussi des centrales électriques et des installations de stockage de gaz. Société ouverte, elle transige à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York, où on la reconnaît par le symbole TRP. En 2018, elle a enregistré 13,7 milliards de dollars de revenus et 3,5 milliards de dollars de bénéfices et son actif s’établissait à 98,9 milliards de dollars. La société emploie environ 7 300 personnes, dont plus de la moitié vivent au Canada.

Article

Télévision payante

La télévision payante, une initiative mise sur pied à titre d'expérience à Etobicoke, en Ontario, entre 1960 et 1965, n'est autorisée officiellement qu'en mars 1982 après dix ans de controverse. L'industrie de la CÂBLODISTRIBUTION la réclamait depuis longtemps pour son potentiel lucratif.

Article

Texaco Canada Inc.

Texaco Canada Inc. était l'une des plus grandes compagnies intégrées de pétrole au Canada. Elle avait une production de pétrole classique et de gaz naturel en Alberta d'envergure mondiale, et des programmes de prospection dans le bassin de l'Ouest du Canada et dans la mer de Beaufort.

Article

Textile tissé

L'histoire du tissage au Canada remonte aux populations autochtones d'avant la colonisation et s'est enrichie à chaque nouvelle vague d'immigrants.

Article

Thèse laurentienne

 La thèse laurentienne est une théorie influente de développement national et économique énoncée par plusieurs historiens canadiens-anglais majeurs des années 30 jusque dans les années 50.

Article

Tiger-Cats de Hamilton

Les Tiger-Cats de Hamilton sont une équipe professionnelle de la Ligue canadienne de football (LCF). L’histoire de la franchise remonte à la formation du Hamilton Football Club (connu sous le nom de Tigers), en novembre 1869. À l’orée de la saison 1950, les Tigers sont fusionnés à une autre équipe de football de Hamilton, les Wildcats, pour devenir les Tiger-Cats. Ils évoluent d’abord dans l’Inter-provincial Rugby Football Union (IRFU), qui deviendra l’association Est de la LCF en 1960. Depuis le début du 20e siècle, les Tigers et les Tiger-Cats sont associés à un style de jeu physique et rude qui reflète les racines ouvrières de la ville de Hamilton. Le chant emblématique de l’équipe, « Oskie Wee Wee, Oskie Waa Waa, Holy Mackinaw, Tigers...Eat ‘em Raw! » est bien connu partout au Canada et remonte au début du 20e siècle. Les Tiger-Cats ont remporté la Coupe Grey à 13 reprises, dont cinq fois en tant que Tigers.

Article

Tim Hortons

Tim Hortons est une chaîne de restaurants canadienne réputée pour son café, ses beignes et sa relation à l’identité nationale canadienne. Son nom provient du défenseur des Maple Leafs de Toronto, Tim Horton (1930-1974), qui crée l’entreprise avec l’homme d’affaires de Montréal Jim Charade. La première franchise de beignes Tim Hortons ouvre à Hamilton, en Ontario, en avril 1964. Tim Hortons devient par la suite la plus grande chaîne de restaurants au Canada, avec 3 665 succursales en 2016. En 1995, la chaîne de restauration rapide américaine Wendy’s achète Tim Hortons dans un partenariat qui dure jusqu’en 2006. En 2014, la chaîne est à nouveau achetée par une société étrangère : cette fois-ci, il s’agit de la firme brésilienne 3G Capital, également propriétaire de Burger King. Bien qu’elle soit détenue par une société étrangère, Tim Hortons reste un phénomène culturel canadien.

Article

Toronto Star

Fondé en 1892, le Toronto Star (originalement le Evening Star puis le Toronto Daily Star) a grandi sous la direction de Joseph E. Atkinson, qui est devenu rédacteur en chef et directeur du journal en 1899. Le journal a été officiellement renommé Toronto Star en 1971. En avril 2015, le Toronto Star était le plus important quotidien au Canada.

Article

Traite des fourrures au Canada

La traite des fourrures est une vaste entreprise commerciale dans l’étendue sauvage et boisée de ce que l’on connaît maintenant comme le Canada. Elle est à son apogée pendant près de 250 ans, des tout premiers débuts du 17siècle jusqu’au milieu du 19siècle. Soutenu principalement par le piégeage de castors pour subvenir à la demande européenne de chapeaux de feutre, ce commerce à forte concurrence ouvre les portes de l’exploration et de l’établissement sur le continent, appuie les œuvres missionnaires, établit des liens sociaux, économiques et coloniaux entre les Européens et les Autochtones et joue un rôle déterminant dans la création et le développement du Canada.

(Ce texte est l’article complet sur la traite des fourrures. Si vous souhaitez en lire un résumé en termes simples, veuillez consulter : Traite des fourrures au Canada (résumé en termes simples).)

Article

Traite des fourrures au Canada (résumé en termes simples)

La traite des fourrures a débuté au 17e siècle dans ce qui est aujourd’hui le Canada. Elle s’est poursuivie pendant plus de 250 ans. Les Européens commerçaient avec les peuples autochtones pour obtenir des peaux de castor. Cette industrie était alimentée par la forte demande en chapeaux de fourrure en Europe. La traite des fourrures est un des principaux motifs qui ont amené les Européens à explorer et coloniser le Canada. Elle est à l’origine des relations qui se sont établies entre les Européens et les peuples autochtones.

(Cet article est un résumé en termes simples de la traite des fourrures. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, veuillez consulter notre article complet: Traite des fourrures au Canada.)

Article

Traité du flétan

Le Traité sur le flétan de 1923 (anciennement connu comme la Convention pour la conservation des pêcheries de flétan du Pacifique Nord) était un accord entre le Canada et les États-Unis sur les droits de pêche dans l’océan Pacifique. Il s’agissait du premier traité environnemental visant à conserver les stocks de poissons océaniques. Il s’agissait également du premier traité indépendant négocié et signé par le gouvernement canadien. Il représente l’un des nombreux événements qui ont fait du Canada un État souverain autonome. Il a également marqué un changement d’orientation économique du Canada de la Grande-Bretagne vers les États-Unis dans les années 1920, lorsque les États-Unis ont dépassé la Grande-Bretagne en tant que principal partenaire commercial du Canada. Le traité a créé la Commission internationale du flétan du Pacifique, qui continue de jouer son rôle aujourd’hui.